~ Du cœur à l’âme ~

24 janvier 2022

Que le ciel m'emporte à tout jamais quand j'oublierai ton nom...

J'me raccroche aux détails du passé
Nos souvenirs, le sourire, les rêves
Tu reviens souvent dans mes pensées
Mais qu'en est il si la mémoire s'en mêle?
L'orage s'en vient, nuage au loin, ça gronde dans ma tête
Le cœur retient, histoire sans fin, la peur que tout s'arrête
Et si jamais je dois tout oublier
Si le temps devait tout effacer
Que le ciel m'emporte à tout jamais
Si j'oubliais ton nom
Et si soudain le temps nous est compté
Rappelle-moi tous les mots qu'on se disait
Que le ciel m'emporte à tout jamais
Quand j'oublierais ton nom
Si j'oublie, si j'oubliais
Si j'oublie, si j'oubliais
J'oubliais ton nom
Si j'oublie, si j'oubliais
Si j'oublie, si j'oubliais
J'oubliais ton nom
J'me déleste des futilités
Qu'en restera t-il, c'est dur à dire
Des images pour ne pas oublier
Tout ce qui souvent m'a fait souffrir
L'orage s'en vient, nuage au loin, ça gronde dans ma tête
Le cœur retient, histoire sans fin, la peur que tout s'arrête
Et si jamais je dois tout oublier
Si le temps devait tout effacer
Que le ciel m'emporte à tout jamais
Si j'oubliais ton nom
Et si soudain le temps nous est compté
Rappelle-moi tous les mots qu'on se disait
Que le ciel m'emporte à tout jamais
Quand j'oublierais ton nom
Si j'oublie, si j'oubliais
Si j'oublie, si j'oubliais
J'oubliais ton nom
Si j'oublie, si j'oubliais
Si j'oublie, si j'oubliais
J'oubliais ton nom
 

 




Posté par jegne à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 décembre 2021

Je cours à contre courant...

Je raisonne pas trop comme les autres
J'ai des rêves pas trop dans les normes
Est-ce ma faute si je fais les choses
Quand mon cœur m'en donne l'ordre?
J'en ai souffert sur les bancs de l'école
De cette différence
Les murmures que porte mon dos
Ont parfois fait saigner mon cœur
Mais je sais que c'est un cadeau
De ne pas faire partie des suiveurs

J'en ai souffert sur les bancs de l'école
De cette puissance
Car je cours
À contre-courant
Vers ce qui me maintient en vie
Cette liberté d'être qui je suis
Oui, je cours
À contre-courant
Même si le monde ne me comprend pas
Ça n'a pas de prix d'être soi
J'ai toujours cru en ma bonne étoile
Donc j'ai couru en fermant les yeux
J'ai déplacé des tas de montagnes
Avec la force de mes vœux
Aujourd'hui, je connais ma différence
Et c'est une chance
Car je cours
À contre-courant
Vers ce qui me maintient en vie
Cette liberté d'être qui je suis
Oui, je cours
À contre-courant
Même si le monde ne me comprend pas
Ça n'a pas de prix d'être moi

loup-neige

unnamed (1)

Posté par jegne à 22:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2021

Dieu, nos guides et nos anges gardiens...

27960

mars07-1

bac2c1fa53d2f0cde8af9bd83eea418b

J'ai toujours su qu'il y avait quelque chose de plus grand que nous

Quelque chose qui allait bien au delà du visible, bien au delà de ce que nos espèces pouvaient percevoir

Mais je savais aussi que certains individus étaient en capacité de le ressentir et de le percevoir...
Trop peu, il en était - malheureusement- certain...

Celui que beaucoup appellent dieu...
S'ils savaient seulement à quel point ils sont loin de la réalité...
Il ne correspond à aucune religion. À aucune vérité absolue.
Car c'est le propre de l'espèce humaine, de devoir sans cesse, mettre des mots pour désigner quelque chose...
L'égo qui souhaite toujours mieux savoir que tout le monde, l'égo qui a créé les guerres religieuses pour asservir...

L'inquisition qui aurait brûlé sur le bûcher des femmes comme moi...

Celles qui savent que l'amour est la seule vérité absolue que nous avons oublié, endoctrinés par la société depuis nos premiers jours...

Dieu est bien plus grand que l'homme décrit dans les textes; quels qu'ils soient...

Il est d'une grandeur d'âme qui surpasse toutes les croyances....
D'une grandeur et d'une bienveillance sans limites, d'une lumière qui éclaire chacun d'entre nous, sans jamais en juger un seul...

Qu'importe les erreurs, qu'importe certains faits et vécus
Il sait qu'il n'y aura jamais aucunes meilleures punitions que la culpabilité que l'être humain peut s'infliger à lui-même.

Et ce respect pour toutes les vies qu'elles soient humaines, animales ou végétales...
Parce que rien ne devrait désigner une espèce comme étant "au dessus" et meilleure que les autres...
Parce que nous sommes tous égaux car nous sommes la nature...

Et pour tous les autres, il mettra des épreuves toujours plus dures et compliquées à vivre. Pas dans le but de punir ou blesser...
mais pour apporter une remise en question, une compréhension sur l'être que nous sommes en tant qu'humain...
Ce ne sera pas facile à vivre.
Parfois même vous lui en voudrez.

Mais rien n'arrive jamais par hasard. Jamais.
Cette lumière face à vous, cette chose au fond de vos tripes, cette intuition: c'est lui.
Ces moments de simplicité qui font votre bonheur c'est lui...

Ce papillon qui se pose sur ta main, c'est lui...

Je réalise à quel point ma clairvoyance, l'éveil de mes dons et de ma spiritualité me permettent enfin d'avoir ce que j'ai toujours recherché : me sentir vivante...
Oui me sentir EN VIE
Et tout ça grâce à toi.
À mes guides...
Tout ça grâce à vous...
J'ai encore beaucoup à savoir, à apprendre, mais ce bien être au fond de moi...
Que je ne ressens que depuis toi, vous...

Tu m'as sauvé de la noirceur, tu m'as sauvé de ma dépression, tu m'as sauvé de moi-même et aujourd'hui encore tu continues d'être là pour moi dans mes moments les plus sombres...

Malgré les épreuves, malgré et envers tout, le seul mot qui me vienne à l'esprit, le seul; -bien qu'il me semble bien futile face à ce que je ressens vraiment-, face à cette reconnaissance éternelle...

"merci"...

foi-divinité-spiritualité-dieu-photos-sous-licence_csp11451538

Meditation-devant-soleil-couchant_0

Posté par jegne à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2021

Écoute là cette voix : elle s'appelle intuition

Écoute là cette petite voix
Celle qui te parle avant même que ton mental ne prenne le relais

Écoute là cette petite voix, avant de chercher à comprendre le pourquoi du comment, avant de t'interroger et de te laisser dévorer par ce mental contrôlé par tes peurs...

Écoute là cette petite voix qui ne suit aucune logique et qui t'emmène parfois à l'encontre de ce que tu ferais en temps normal...

Écoute là cette voix qui te fait sortir de cette zone de confort dont tu as tant l'habitude...

Écoute là cette petite voix qui te fait prendre des décisions qui te sembleront pourtant tellement évidentes et simples...
Sans comprendre le pourquoi du comment, sans savoir...

Écoute là cette voix qui te dicte et te souffle l'évidence même

Ils te diront des choses, pas toujours pour ton bien, sans en avoir conscience...

Ton entourage, ta famille, tes amis...
Ils pensent le faire pour prendre soin de toi, et te protéger, mais ce sont leurs propres peurs qu'ils projettent sur toi...


Ne les écoute pas, ils ont leurs propres croyances, leurs propres peurs : personne ne saura jamais pour toi...

Écoute là cette voix, écoute là elle...
Elle te mènera sur le chemin de ton coeur...


Toi seul sait...

Écoute-Là : cette voix, cette évidence

Elle porte un nom : elle s'appelle intuition

 

9f33cb45680961760443a61c596c52ae

images

intuition_ame

intuition_einstein_citation

8be33822efbae18897db03a59e8cc11d

 

 

Posté par jegne à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 décembre 2021

Les réseaux sociaux

Je n'avais que Facebook, que j'ai désactivé...

Je t'avoue ne rien comprendre à tout ça...
Je ne m'y reconnais pas...
Facebook, instagram, Snapchat, tiktok et j'en oublie sûrement...

Je crois que l'humanité s'est perdu en cours de route...
Dans un système nombriliste fait pour flatter l'égo ou plus rien n'a vraiment de sens...

Ils s'exhibent pour rechercher l'approbation de personnes plus belles/beaux, que bien souvent, ils ne côtoieront jamais dans la vie réelle...

Où est l'intérêt ?


Et puis on met des likes, parfois même certains/certaines se rencontrent/flirtent et finissent par coucher ensemble...
Alors qu'ils sont en couple avec un/une autre dans la vraie vie...

En somme on choisit son homme/sa femme, comme on entoure la promotion qui vaut le coup dans le dernier magazine publicitaire reçu...


Peu importe que l'autre soit casé ou pas. On envoie un message et on flirte via les réseaux et parfois plus...
J'ai connu trop de gens comme ça, dans un entourage que je considérai amical...
À m'en écoeurer...
J'ai tout fait pour ne pas les juger... mais je n'y arrive pas... Pardonne-moi...


Et puis on ne profite plus de l'instant présent, de la simplicité et de la profondeur d'un moment...
On prend en photo le coucher de soleil, le dernier repas avec une jolie citation toute faite...

Alors qu'il n'y a pas que ça, mais tout l'autour...
La personne avec qui on partage ce moment, et puis le vent dans les cheveux, la nature qui nous parle, et tellement plus encore...

Laisse-moi te dire que je ne veux pas faire partie de ce monde surfait et superficiel.
De ce monde où l'humain est un éternel insatisfait et cherche/veut -comme un enfant en bas-âge qui veut l'objet qui brille le plus- sans cesse, la femme/l'homme la/le plus belle/beau...

L'apparence a une telle place dans notre société...
Au même titre que la sexualité devenue une monnaie d'échange.
Sans sentiments, sans émotions, sans profondeur, sans vérité...

J'en reviendrai toujours à ce que l'on m'a dit un jour... "En fait t'es trop coincée, tu sais pas t'amuser"...
Si cela signifie ne pas devenir et être ceci, alors cela me convient car ça ne correspond aucunement à mes valeurs et à cette conception, qui est mienne, de la vie...


J'espère rencontrer un homme qui sera lui aussi à 1000 lieux de tout ça, qui ne sera pas réseaux sociaux, et qui possédera les mêmes valeurs que moi...

Le physique ne fait pas tout. Il est juste l'attraction de base. Mais si le reste ne suis pas, alors il ne sert à rien de perdre du temps pour une simple coquille...

Et je ne vendrai pas mon âme au diable, en m'offrant au premier venu...

 

À mon sens: rechercher l'approbation de tout le monde, c'est rechercher l'approbation de n'importe qui.

Je sais qui je suis. Je sais ce que je vaux. Peu m'importe l'avis et la vie des gens...

La seule approbation qui m'importe c'est la mienne, et le cas échéant, celle de la personne qui partagera ma vie. Je n'ai besoin d'aucunes autres...

Cela semble peut-être prétentieux, mais peu m'importe : je ne suis pas parfaite et je ne le serai jamais mais je ferai mon possible pour... je ne parle pas de mon physique et de choses aussi surfaites et superficielles... Mais de veiller, chaque jour que dieu fait, à devenir une meilleure personne que la veille...

Parce que ce qui m'importe c'est bien ça. Malgré les trahisons, malgré les humiliations, les injustices...

Continuer à faire le bien, quoi qu'il en coûte...

 -----------------------------------------------------------------------------

Mes plus belles rencontres je les ai fait au détour d'une soirée, au détour d'un café, au détour de courses parfois même...

J'aime la vie, la vraie, la simple...

 

19-Réseaux-sociaux-prise-de-risque-3802aqgby1tj2aaf68libk

statistique-social-media-700x423

reuseaux_sociaux_1

Posté par jegne à 10:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 novembre 2021

J'ai besoin de toi maintenant

Je vacille tu sais...

À tout porter à bout de bras, à être la femme et mère forte...

J'ai besoin de toi en ce moment même...

J'ai besoin d'un homme fort et vrai sur lequel me reposer, quelqu'un qui me dira "ne t'inquiète pas, demain ça ira mieux..."

Et qui saura me seconder et m'insuffler du courage quand la vie me met à l'épreuve...

J'ai besoin de toi, de me blottir dans tes bras et de laisser mes larmes couler sans que tu m'en demandes les raisons...

J'ai besoin de toi parce que je sais que tu ne laisserais personne toucher à tes enfants...

Et que tu m'aiderais dans cette épreuve que je traverse...

Si nous sommes faits pour ne pas nous retrouver dans cette incarnation alors s'il te plaît, veille à me faire rencontrer ce type d'homme...

Et personne d'autre...

S'il te plait "Caoimhín"...

Posté par jegne à 22:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2021

Rappelle toi...

J avais 17 ans tu en avais 18
Nous n'étions que des enfants

Alors même que je ne comprenais pas le sens de la vie elle-même
Alors même que j'avais l'impression de ne pas être à ma place
Alors même que je me sentais différente d'eux, et terriblement seule
Tu es apparu...

Cet homme dont mon intuition et mes sens me parlaient depuis enfant...
Cet homme que je décrivais dans tous ces écrits que je redigeais...
Cet homme dont je ne connaissais pas l'apparence physique...

Mais cet homme qui transcenderait les étoiles et les cieux eux-mêmes.
Cet homme qui transcenderait le monde... MON monde...

J'ai tout fait pour t'oublier tu sais...
Je me suis cru folle...
À peine 9ans après...
J'ai sombré dans cette dépression sans fond...
Cette Nuit Noire de l'âme....

Je voulais juste que tu sortes de ma tête !!!
Je voulais juste t'oublier!
Vivre comme si tu n'avais jamais existé...

Pourquoi aimer un homme qui ne partageait en rien ces mêmes sentiments ?
Pourquoi t'attendre et t'esperer alors que tu avais fait ta vie loin de moi...?

Pourquoi et comment savoir qu'il n'avait jamais été question que de toi ?
Y'avait-il seulement un sens à tout ça ?!

Et puis ces peurs viscérales que je ressentais face à toi... qui malgré cet amour sans nom me faisaient et me font fuir...
Cette impression d'être tellement connecté que plus rien n'existe/n'existait autour...
Que plus rien n'avait de sens SANS toi...

Et ce besoin incestueux de veiller sur toi, au détriment de ma propre vie...
Quitte à vendre mon âme au diable, pour t'offrir la vie éternelle sans douleurs et complications quelconques...
Ce besoin de veiller à ton bonheur, qu'importe ce que cela impliquait pour moi...


Et cette envie de hurler,
de hurler mes tripes,
de hurler ce manque inébranlable,
de hurler ces douleurs,
de hurler ces peurs...

Et puis réaliser à son éveil spirituel que tout à un sens...
Retrouver ses dons de clairvoyance et de clairaudience, bridés par sa famille et la société elle-même.
Et à travers eux, me retrouver moi-même...

Combien d'incarnations devrons-nous encore vivre avant que tu ne prennes conscience de l'inévitable ?!

Combien de fois devrais-je encore mourir dans tes bras ?

Rappelle toi....
Dans notre première vie, je decedais en couche de ton fils... NOTRE fils....
Dans la seconde je partais sous les coups que tu me donnais
Et dans la troisième enfin, c'est moi qui me suis vengée de toi...

Dans celle-ci même, je ne veux plus de souffrances...
Plus de douleurs autre que celle du manque...

Rappelle toi... tu m'avais promis...
Avant même que notre âme ne se sépare en deux êtres distincts...
Avant même que nous nous incarnions sur terre tu m'avais promis...

Tu m'avais fait la promesse de ne jamais m'oublier, envers et contre tout...

J'ai 33ans. 16ans après j'en suis toujours là.
À vibrer ce manque, à vibrer cet espoir, à vibrer cet amour impossible...

Un jour tu t'eveilleras...
Peut être pas ici, peut-être pas dans cette incarnation, peut-être pas dans cette vie...
Mais un jour enfin, tu verras et tu sauras...

Un jour enfin, tu reprendras conscience de tout ceci... comme si tu te rappelais d'un rêve lointain...

Un jour enfin, tu te rappeleras que tu n'étais destiné à aucune autre...
Un jour enfin, tu me reviendras...

J'avais 17ans...
Quand j'ai rencontré le seul homme qui transcenderait mon monde...

1e0c97be7ebdf0ac1f3b66dd1e67a32f

e23dd75618fdf1b4698db528485527f6--crossword-search

 

Posté par jegne à 21:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2021

Unlovable- diamante

 

Un autre amour emmené dans la tombe
Another love taken to the grave

Un autre va droit dans les égouts
Another one goes right down the drain

Je continue à faire les mêmes erreurs
I keep making all the same mistakes

À court de raisons que je peux blâmer
Running out of reasons I can blame
Je pensais avoir un cœur d'or
Thought I had a heart of gold

Tout ce que je touche se transforme en pierre
Everything I touch turns to stone

Est-ce ma faute si je finis toujours seule ?
Is it my fault I always end up alone?
Peut-être que je suis juste difficile
Maybe I'm just difficult

Peut-être que je suis impossible
Maybe I'm impossible

Peut-être que je suis juste un pas au-dessus du bord
Maybe I'm just one step over the edge

Tu es à un pied de la porte
You're one foot out the door
Peut-être que je suis émotif

Reste-t-il quelqu'un à croire ?
Is there anyone left to believe?

Y a-t-il encore du bien en moi ?
Is there any good still left in me?

Je continue de glisser plus bas
I keep slipping further underneath

Je veux juste un amour qui ne part jamais
I just want a love that never leaves
Je pensais avoir un cœur d'or
Thought I had a heart of gold

Tout ce que je touche se transforme en pierre
Everything I touch turns to stone

Est-ce ma faute si je finis toujours seul ?
Is it my fault I always end up alone?
Eh bien, peut-être que je suis juste difficile
Well, maybe I'm just difficult

Peut-être que je suis impossible
Maybe I'm impossible

Peut-être que je suis juste un pas au-dessus du bord
Maybe I'm just one step over the edge

Tu es à un pied de la porte
You're one foot out the door
Peut-être que je suis émotif
Maybe I'm emotional

Trop à gérer
Too much to handle

Peut-être que je ne suis pas aimable
Maybe I'm unlovable

Peu aimable
Unlovable
Peut-être que je suis juste difficile
Maybe I'm just difficult

Peut-être que je suis impossible
Maybe I'm impossible

Peut-être que je suis juste un pas au-dessus du bord
Maybe I'm just one step over the edge

Tu es à un pied de la porte
You're one foot out the door
Peut-être que je suis émotif
Maybe I'm emotional

Trop à gérer oh-oh-oh, oh-oh-oh
Too much to handle oh-oh-oh, oh-oh-oh

Peut-être que je ne suis pas aimable
Maybe I'm unlovable

Peu aimable
Unlovable
Peut-être que je ne suis pas aimable
Maybe I'm unlovable

Posté par jegne à 19:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2021

Amour véritable... mythe ou réalité en 2021?

Merci de mettre sur ma route des personnes qui m'aident à y croire encore...

Merci de mettre sur ma route un homme rempli de valeurs et d'une droiture.... qui dégage une douceur sans failles et une bienveillance hors norme, sans AUCUN sous-entendu quelconque

Quand il parle de sa femme, ses yeux pétillent et brillent de milles étoiles, comme s'il l'avait rencontré hier...

Il ne voit aucune utilité à - Ne serait-ce que regarder ailleurs- car je cite : "il y aura toujours plus jolie physiquement C'est certain. Mais elle m'offre beaucoup plus que ça... pourquoi draguer ou regarder ailleurs quand j'ai tout ce qu'il me faut ?!"


Mon dieu que ça fait du bien de rencontrer ce type de personne, et d'échanger une bienveillance et un respect mutuel et naturel, sans qu'il y ai la moindre ambiguïté dans nos échanges...

De me prouver qu'il existe encore des hommes droits et loyaux même après des années et des années de relation...

---------

Est-ce parce qu'ils doivent "tomber sur la bonne" pour devenir ainsi ?!

Ou est-ce notre génération qui part complètement en live ?

 --------

Le sexe est éphémère, la passion des débuts s'éteint toujours et laisse une place plus grande et proéminante à ce qu'est la tendresse...

Je crois que passé un âge, on ne cherche plus la relation passionnelle et la folie des débuts...

Mais plutôt de la douceur, du calme et de l'apaisement...

 ---------

 

Alors toi là haut, merci de me montrer/prouver qu'il existe encore des couples vrais et de me faire côtoyer, au sein de mon travail, ce type de personne...

Merci, de faire taire mes doutes et peurs quand au fait de ne jamais trouver un homme bien...

Parce que oui : il en existe encore, même si ils sont peu...

Merci de me prouver que l'amour véritable existe encore et que je peux garder la foi....

dad5e7df

citation-amoureux-veritable-amour-celibest

Posté par jegne à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 novembre 2021

Une âme soeur faite pour me délier de mes croyances transgenerationnelles ?!

Screenshot_20211109-205401_Facebook

On m'a mis une AS sur ma route...

Il paraîtrait même qu'il serait plus que ça, comme une sorte d'âme jumelle...

 

Comment te dire que j'ai beau ressentir des choses fortes à son égard,

il en est arrivé à me répugner tout autant...

 

Lorsque je le vois tourner autour et regarder sans cesse, tel un vautour jaugeant sa proie, d'une jeune femme blonde (magnifique j'en conviens... mais...!)

 

Un homme pourtant en couple...

Si c'est cela la société actuelle et les relations amoureuses alors j'y préfère de loin ma solitude...

 

Je plains sa conjointe, qui doit, ma foi, avoir le dos large...

J'ai peine et pitié pour elle...

 

Quand à moi, je ne vois pas en quoi je me dois d'avoir un lien d'âme avec ce type d'energumene... (ou de "chien de la casse...")

 

N'oubliez pas, vous là-haut, que je dispose toujours de mon libre arbitre...

Et que ce type d'homme - papillonnant de fleur en fleur- n'a RIEN à faire dans MA vie...!

 

Je vais donc m'entraîner plus tôt, je fais tout mon possible pour le croiser au minimum syndical...

 

Alors oui, j'ai mon plexus solaire qui se retourne sur lui-même et ces papillons de merde dans le ventre...

Cette envie de lui sauter dans les bras et de ne plus le lâcher....

Cette envie de me mettre au creux de ses bras et de câlins de sa part à n'en plus finir...

Cette envie de veiller et de prendre soin de lui, qu'importe ce qu'il en coûte...

 

Mais entendons-nous : je les etoufferai jusqu'à ce qu'ils agonisent, qu'importe le contrat d'âme fixé avec cet homme...

 

Mon intuition me hurlait que malgré son métier et son hobbie, c'était un homme vrai, loyal, fidel et droit. Celle-ci s'est fourvoyé...

 

Alors par pitié laissez-moi en paix et retrouver cette plénitude et complétude que j'avais réussi à trouver SEULE avant qu'il n'apparaisse dans ma vie...

Je ne veux PLUS souffrir. Je sais qui je suis et ce que je vaux !!!!

 

FB_IMG_1636806027658

Posté par jegne à 08:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]